Vélobecane par Arnof Haddouk : Entrepreneur en vélos électriques

Arnof Haddouk, l’entrepreneur à l’origine des vélos électriques Velobecane. Découvrez ce qu’il pense du président, des vélos électriques sur les pistes cyclables et de la voie vers une vie plus verte.

On pourrait dire qu’Arnof Haddouk a tourné la page plus tard dans sa vie. Il a passé plus de 10 ans à travailler en tant qu’entrepreneur et à lancer des produits avec un succès modéré. À l’âge de 35 ans, il est devenu accro aux vélos électriques. Ce qui a commencé par quelques vélos électriques dans le garage s’est rapidement transformé en l’ouverture d’un magasin de vélos électriques, ce qui l’a amené à fabriquer lui-même ces vélos.

Il a trouvé un partenaire commercial et a créé Velobecane. En quelques années seulement, ils ont vendu des milliers de vélos par l’intermédiaire de distributeurs comme Vente Privée, Cdiscount, Fnac, Boulanger….

Je peux personnellement attester de la qualité des vélos d’Arnof. J’ai roulé sur un Velobecane que la compagnie m’a envoyé pour que je l’e teste. C’est un vélo et une deuxième voiture (ou dans mon cas, une première voiture) en même temps. C’est grâce à ma relation avec sa compagnie que j’ai appris à le connaître un peu mieux et que je suis reparti impressionné par ce qu’il construit.

Arnof vit entre la région parisienne, et Lille où il se rend tous les jours en vélo électrique tout en parcourant en moyenne 80 km le week-end.

Velobecane.com, site de vente en ligne de vélos électriques a été créé en 2012.

« A cette époque, on nous a pris pour des OVNIS » estime Arnof Haddouk, le fondateur du site. La stratégie qu’il a mise en place est simple : pas d’intermédiaires, ni de distributeurs. Il conçoit des VAE performants et élégants, soustraite leur fabrication en Asie, et la vente se fait ensuite directement depuis le site internet.

Quelle est la différence entre vert et plus vert ?

Arnof Haddouk : En tant que société, le chemin vers le vert est long. Je crois qu’il n’y aura pas de sauts quantiques, mais plutôt des millions de petits pas. La bonne nouvelle est qu’au cours des dix dernières années, la prise de conscience et l’engagement se sont accélérés, et même s’il faudra probablement des générations pour que nous devenions verts, de plus en plus de personnes dans le monde sont sur la bonne voie et nous faisons des progrès mesurés. Je recycle tout ce qui est possible et je fais du vélo électrique chaque fois que je le peux pour économiser du carburant et faire de l’exercice. Il y a quelques années, je ne faisait rien fait de tout cela.

Le monde a-t-il besoin d’être sauvé ?

Seulement de nous-mêmes ! La race humaine est très évoluée et très intelligente.  Nous sommes, probablement par conception, des résolveurs de problèmes. Par exemple, lorsque j’ai déménagé à Paris dans les années 2000, nous avons connu d’innombrables jours d’alerte de pollution, lorsqu’une couche d’atmosphère brune, épaisse et laide, recouvrait notre environnement. On nous disait de « rester à l’intérieur » et de conduire qu’avec des voitures récentes, moins polluantes. Au cours des dix dernières années, je n’ai jamais entendu parler d’une seule alerte pollution et notre ciel est presque toujours bleu. Le problème a été résolu en passant à l’essence sans plomb et des normes beaucoup plus strictes ont été créées pour éliminer pratiquement les causes du nuage de pollution.

Comment et pourquoi avez-vous fait la transition de l’éco-terrorisme à écopreneur ?

Tout a commencé avec le désir, à 30 ans, de faire à nouveau du vélo. Enfant, je vivais pour mon vélo et je n’ai que de bons souvenirs de ma dizaine de 10 vélos des qui ont suivi. Le problème était que ma maison était au sommet d’une colline, donc l’idée que la fin de la course serait une douloureuse bataille en montée était une raison suffisante pour ne pas faire du vélo. Un de mes collègues m’a fait découvrir l’idée d’un vélo électrique, et j’étais très intrigué. Après avoir acheté mon premier vélo électrique, j’ai eu un coup de foudre et un an après avoir acheté cinq vélos électriques différents de cinq fabricants différents, j’ai été infecté par le syndrome du vélo électrique. Trouver des vélos électriques était un peu difficile car les magasins de vélos typiques ne proposaient pas, à l’époque, de vélos électriques. Frustré, j’ai décidé d’ouvrir mon propre magasin de vélos et, en un an, je suis devenu l’un des plus gros vendeurs de vélos électriques du pays. Cela ne fait qu’aggraver les frustrations, car mes fournisseurs n’offraient pas un bon service, ne proposaient pas de produits de qualité et manquaient de style.

Il était temps de changer, j’ai donc décidé de devenir une entreprise de vélos électriques et j’ai créé Velobecane . En deux ans à peine après notre lancement, nous avons vendu des milliers de Velobecane par l’intermédiaire d’un formidable réseau de distributeurs

Qu’est-ce qui vous excite dans les vélos électriques ?

Les réactions des clients après leur première sortie, puis quelques mois plus tard. Nous avons d’innombrables témoignages concernant la perte de poids, les économies d’argent et même l’aide à un mariage.

Mais la plus grande récompense, ce sont les clients qui nous disent à quel point ils s’amusent.

D’ailleurs, je l’entends presque tous les jours et je ne m’en lasse pas. C’est un plaisir que nous offrons à nos clients et le vélo électrique que nous vendons n’est qu’un moyen d’y parvenir. La meilleure nouvelle concernant les vélos électriques, c’est que pratiquement tout le monde peut en conduire un. Les cyclistes n’ont pas besoin d’être en forme ou de porter des vêtements de vélo serrés. Seul un très faible pourcentage de la population utilise un vélo aujourd’hui, mais les vélos électriques élargissent le marché à ceux qui pourraient ne plus jamais en utiliser un au cours de leur vie. Il est très gratifiant de ne convertir qu’une petite partie de cet énorme segment de la population à la pratique de la bicyclette.

En tant que grand défenseur de la sécurité, je crois que les vélos doivent circuler sur les pistes cyclables chaque fois que cela est possible. Ici, en région parisienne, nous avons d’innombrables kilomètres de pistes cyclables pavées qui passent sous les routes et les autoroutes sans feux de circulation pour nous ralentir. Je me rends au travail sur une distance de huit miles, presque entièrement sur ces pistes cyclables hors route, et j’attends avec impatience de pouvoir m’y rendre deux fois par jour.

Si ces pistes sont une utopie, de larges voies cyclables régulières sont ce qu’il y a de mieux après. Troisièmement, j’aime les trottoirs lorsque les deux premières options ne sont pas disponibles. Enfin, et presque jamais pour moi, la route est un endroit dangereux pour tout type de vélo. Je suis extrêmement prudent à chaque fois que je le fais et je suppose toujours que je suis invisible pour les conducteurs. Si la plupart des cyclistes sont prompts à critiquer les conducteurs, les statistiques sur la sécurité à vélo indiquent que 70 % de tous les accidents de vélo sont imputables au cycliste et non au conducteur du véhicule. Il est très important que les cyclistes respectent le code de la route.

J’ai entendu beaucoup de soutien verbal du gouvernement sur toutes les choses positives que les vélos peuvent faire pour nous afin de réduire notre dépendance au pétrole étranger et de diminuer l’obésité, mais j’ai vu très peu de résultats concrets. Pour être juste, les villes, les états sont mieux adaptés pour améliorer les infrastructures pour les vélos, mais cela pourrait aider avec un certain financement des villes. Nous avons besoin d’une meilleure infrastructure pour encourager plus de gens à utiliser le vélo.

 

Pourquoi faire Appel à un Courtier en Rachat de Crédit ?

Faire appel à un courtier en rachat de crédit permet à l’emprunteur de mettre toutes les chances de son côté pour obtenir la meilleure solution en fonction de sa situation financière.

Pourquoi faire un rachat de crédit ?

Un rachat de crédit n’est pas seulement destiné aux personnes surendettés. Vous êtes un particulier et vous devez actuellement rembourser simultanément plusieurs prêts. Ou vous n’avez qu’un seul prêt encours mais vos charges ne vous permettent plus de profiter de votre vie. Lire la suite « Pourquoi faire Appel à un Courtier en Rachat de Crédit ? »